Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Pourquoi prier et pour qui
Intention de prière

"Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ?...

...Encore un peu, très peu de temps,...
Les sourds ... entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs,
et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,
qui faussent les débats du tribunal et sans raison déboutent l’innocent."

( d’après Isaïe 29, 17-21)

Appels à intervention
La lettre de l’ACAT juillet 2022 – action et INFOS

Mexique : la fratrie Casales
Iran : huit hommes qui auront les doigts amputés
Turquie : Abdullah Öcalan

La lettre de l’ACAT Avril 2022

Mexique : la police et la justice ont cultivé le recours à l’aveu forcé !
RDC : Celui qu’on surnommait Dodo n’avait que 22 ans !
Campagne BELARUS

« Ce qui est semé périssable ressuscite impérissable ; ce qui est semé sans honneur ressuscite dans la gloire ; ce qui est semé faible ressuscite dans la puissance ; ce qui est semé corps physique ressuscite corps spirituel »

(1 Co 15, 42-44)

La lettre de l’ACAT juin 2022 – action et prière, et bonnes nouvelles-

Zoom : Burundi et Togo

„Mes soupirs sont ma nourriture,
Et mes cris se répandent comme l’eau“.
Job 3:24
La lettre de l’ACAT : actualités, action Mai 2022

Bonjour à tous,

Nos pensées vont d’abord à tous ceux qui vivent les moments les plus affreux et éprouvants de leur existence, pas vraiment loin de chez nous. Que le Père, le Fils et le St Esprit se tiennent à leurs côtés et les aident à résister.

Malgré la nuit qui est descendue sur notre Europe, depuis le 24 février dernier, nous espérons que vous continuez, vous, votre bonhomme de chemin, dans la lumière de Pâques. L’ACAT continue son action puisque le 28 avril se déroulait la deuxième session de l’aventure Shadow Games. Cette fois avec la présence de la FIACAT, partie prenante et à l’origine du projet. Un succès, avec plus de 100 participants !

Il est fort probable qu’un second volet complète cette lettre de mai (en effet, à l’inverse de ce dont cette Lettre pourrait donner l’impression, il n’y a pas que des bonnes nouvelles ; il y a le pendant de ces bonnes nouvelles – par exemple en Arabie Saoudite –, et il y a la guerre (ça, pas besoin de le rappeler), ainsi que d’autres informations.

Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent toujours. Nous avons besoin de vous. Comme tous les mois, n’hésitez pas à nous faire part de vos idées, envies, propositions…

En union de prières,

Cécile Auriol, pour l’ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT mars 2022 / Volet 1 – action -

+ Volet 2 (Déclaration de l’ACAT (GRU), AU supplémentaire Vietnam et plus encore ...)

Pourquoi prier et pour qui

La prière n’est ni alibi ni passivité, mais, tel un appel, la reconnaissance de la pauvreté et de l’impuissance humaine : prier pour ceux qui subissent la torture et pour ceux qui l’infligent, c’est prier pour la libération des victimes et pour la réconciliation de l’homme avec Dieu.

Cette prière, parce qu’elle exclut la haine, fait barrage à la spirale de la vengeance. Mais elle ne s’oppose nullement aux nécessaires actions de justice et sanctions.

La prière est aussi lieu de louange à Dieu et d’action de grâce pour tant de courages individuels, de refus de la résignation et pour les libérations obtenues... Même s’il a fallu, pour ces résultats, et à l’instar de la veuve de l’Evangile, importuner de nombreuses instances de pouvoir.

La prière pour les torturés et les condamnés à mort est au cœur de l’action de l’ACAT. Nous invitons les chrétiennes et les chrétiens à exprimer leur solidarité devant Dieu :

  • pour les torturés, les personnes ayant subi des mauvais traitements et les condamnés à mort
  • pour la conversion des tortionnaires
  • pour tous ceux et celles qui, par indifférence ou par peur, deviennent complices du mal que les hommes se font
  • pour l’abolition de la torture et de la peine de mort
  • pour la réconciliation

Dans la prière nous nommons l’injustice, la douleur et la peine des victimes. Nous désignons également les bourreaux et les confions, avec les victimes, à la justice de Dieu et à sa miséricorde. La prière protège contre l’oubli de l’inhumanité. L’injustice et la peine ne sont pas passées sous silence, mais intégrées dans ce que nous exprimons.

La prière ne doit pas uniquement être l’expression de vœux pieux. Nous croyons que Dieu qui nous a créés à son image est à notre écoute. Nous croyons que Dieu libère les prisonniers, console les personnes ayant subi des mauvais traitements, aide les bourreaux à prendre conscience et qu’Il est pour tous la source de courage et d’espoir.

[Source ACAT-Suisse et FIACAT]

  Imprimer