Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Méditations pour le temps de Carême    >    Méditation pour le mercredi des cendres 2016 (10 février)
Intention de prière

"Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ?...

...Encore un peu, très peu de temps,...
Les sourds ... entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs,
et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,
qui faussent les débats du tribunal et sans raison déboutent l’innocent."

( d’après Isaïe 29, 17-21)

Appels à intervention
La Lettre de l’ACAT Décembre 2021 (Journée Universelle des droits de l’homme ) + APPEL Urgent Européen supplémentaire

C’est une lettre réduite que vous recevrez, chers amis, faute de temps, autrement consacré à l’organisation de notre évènement en présentiel au cinéma Galeries à Bruxelles à partir de 18h30 ce jeudi 9 décembre. Et d’autre part, nous allégeons ainsi le poids en Kb de ce courrier.

En pièces jointes, nos appels du mois : Pologne, avec lettre (continuation de notre plaidoyer - voir déclaration commune des ACAT d’Europe) et Egypte (Ramy Kamel, exactement comme il y a deux ans hélas ), avec lettre à adresser à Mme Wilmès .

Nous n’avons pas "rafraîchi" notre Appel Pologne -concessions de l’UE- ; la situation est instable, et change chaque jour.

En rapport avec notre plaidoyer (Déclaration commune ; AU Pologne et Shadow Game), nous avons le plaisir de vous partager (humblement) un podcast et le lien qui renvoie à un court article de Mme Anne Francoise de Beaudrap paru dans cathobel.

Si notre event a bien lieu, venez avec nous dénoncer et penser des solutions contre l’"esclavage universel."

Fraternellement, et merci à tous

Cécile Auriol

La lettre de l’ACAT novembre 2021 – action !

Chers amis,

Aujourd’hui, 31 octobre, nous célébrons la fête de la Réformation, révolution, éveil fabuleux des consciences, avec la publication des 95 thèses de Luther. Martin Luther selon lequel « Le vrai trésor de l’Église est l’Évangile de Jésus-Christ » ; demain, la fête de tous les Saints, sera la plus importante pour la communauté catholique. Le 2 novembre sera consacré au Souvenir et, cette année, nous pouvons penser à notre soeur Janette jadis si pétulante qui nous a quittés au cœur de l’été.

Ce mois-ci la « Lettre » vous sera remise en deux parties, à cause des congés d’automne, d’une part, et la confection des appels urgents du mois - impatients d’aller à vous, chers sympathisants- étant achevée, d’autre part, depuis plus de 72 heures. Mais surtout nous avons une REQUÊTE URGENTE à vous adresser.

Cette requête est la suivante : nous vous prions de bien vouloir adresser vos éventuels témoignages-(votre vécu-) concernant la journée du 26 juin 2021, en utilisant l’adresse acat.belgique@gmail.com.

En effet, nous sommes occupés à constituer et mettre au point notre prochain numéro de l’ACAT Info, et désirons nous faire dans ce numéro l’écho de vos méditations, prières et célébrations.

A l’heure où la terre s’endort, où les jours rétrécissent et les feuilles tombent, « n’insonorisons pas notre cœur » et »sortons de nos routines fatiguées » (Sa sainteté le Pape François). Ensemble privilégions le débat et cherchons des idées nouvelles, dans l’esprit œcuménique qui constitue le fondement et le ferment de notre Action.

Bonne continuation.
Fraternellement à votre disposition

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

La lettre de l’ACAT octobre 2021

Chers amis,

Ce mois-ci nous vous proposons une sélection sui generis, qui constitue le fil rouge des préoccupations de notre ACAT.
A la Une, la Journée mondiale contre la peine de mort, dans 4 jours exactement. ( Ce qui implique que vous recevrez encore un mail de nous, avec de la documentation et cette Newsletter complète et optimisée sous format réduit, et dont vous devez vous débarrasser s’il est indésiré).
Nous avons par ailleurs reçu"des plaintes " concernant les adresses emails réfractaires des destinetaires de nos appels urgents. Réponses en rouge, dans le corps de la newsletter.
Vous pouvez vous exprimer via acat.belgique@gmail.com, je suis à votre diposition.
Bonne continuation et bon mois d’octobre !

Cordialement,

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

La lettre de l’ACAT septembre 2021 – action et prière-

Chers amis,
Pour la plupart d’entre nous, la rentrée est déjà derrière nous. Que celle-ci soit honnie ou redoutée, ou au contraire, vivement attendue, nous devons faire face et reprendre le cours normal de nos activités. (Retrouvez ici l’animation audio du 2 septembre 21 de notre Pasteur Isabelle).
Quant au QG itinérant (flottant, volant), en tout cas, délocalisé de l’ACAT- Belgique, il a certes rencontré des difficultés de taille pour cette reprise, mais a finalement le plaisir de vous adresser ses premières actions urgentes, dans un format peu habituel.
Que l’espérance nous procure la force, la constance et l’intelligence pour combattre non seulement l’inéluctable adversité, mais aussi l’injustice et l’arbitraire qui hélas meurtrit (de plus belle ?) les peuples de la terre.
Pour lutter et continuer, demeurons impavides, fermés et sourds aux paroles de discorde. Restons sereins et unis, dans l’esprit acatien des origines.
Vous pouvez vous exprimer via acat.belgique@gmail.com.
Belle suite de rentrée !

Cordialement,

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

La lettre de l’ACAT -actualités, action – Aout 2021

Chers tous,
A l’ACAT, nous allons toujours contre la torture. En pensée, ou par la prière, nous marchons aussi aux côtés de ces jeunes Acatiens qui sillonnent à vélo le bocage normand, ainsi que nous l’a appris Google Alerts, en portant la cause de Germain Rukuki.
Quant à vous Tous, nous espérons que vous vous portez tous bien et que cela durera.
Ce mois-ci, nous ne vous proposerons, dans un premier temps, qu’un seul appel estampillé « Belgique » : nous sommes en vacances n’est-ce pas ? Les actualités de la FIACAT sont d’ailleurs un peu celles du mois passé avec ici, le rapport CAT de notre coalition d’organisations de la société civile, soumis à l’examen de l’ONU en juillet, et là, le rapport EPU examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, avec lien vers chronique RCF.

Cordialement, et merci à ceux qui, hors du « cercle des administrateurs », nous soutiennent, particulièrement à François(e), T-M, Béa, Daniel, Jacques, Yannick et Henri… Ils se reconnaîtront !

A bientôt !

Cécile Auriol (ACAT- Belgique) Exprimez-vous (acat.belgique@gmail.com).

Méditation pour le mercredi des cendres 2016 (10 février)

Revoici le carême, souvent on pense renoncement, privation, … mais c’est d’abord un temps de préparation à la fête de Pâques. Temps favorable pour nous débarrasser de ce qui nous empêche de nous laisser emporter par le Seigneur dans sa Vie, dans sa résurrection.

C’est un temps de grâce que Dieu dans sa miséricorde infinie nous donne chaque année pour expérimenter de façon intense son amour inépuisable ; nous plonger sans réserve dans son amour.
Quarante jours pour grandir dans l’amour de Dieu et de notre prochain.
Le prophète Joël nous dit : « Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. ». Pour sa part saint Paul, invite le croyant, « au nom du Christ, […], à se laisser réconcilier avec Dieu, à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu ».
Nous avons tout reçu de Dieu. Nous pouvons tout lui remettre pour que Lui fasse son œuvre en nous car nous savons qu’il nous aime. Et il vient parmi nous, il va accepter l’anéantissement de la croix, la souffrance et la mort pour nous sauver, pour nous emporter avec Lui dans sa résurrection, dans sa vie en plénitude. Vie éternelle qui commence déjà maintenant. Nous avons tout ce temps de grâce du carême pour nous préparer à accueillir son don, pour nous ouvrir d’avantage à la Vie, pour lui faire plus de place pour qu’Il puisse venir vivre en nous.
Nous sommes appelés durant ce temps de grâce à remettre sa vie en conformité avec l’Evangile, invités au jeûne, à la prière et au partage.
Seigneur, montre-nous la façon dont nous pouvons chacun personnellement vivre ces trois pôles.
En tant que membres de l’acat, nous pouvons :
Faire l’aumône de notre temps pour signer une lettre ou une pétition, écrire à un prisonnier pour l’encourager ;
Faire l’aumône de notre prière pour nos frères torturés et ceux qui peut être sont aussi blessés et qui se vengent en torturant d’autres.
Jeûner de ce qui nous encombre pour être plus ouverts aux autres, pour pouvoir partager d’avantage notre temps, nos biens.
Laissons-nous encourager par le pape François : « Il est beau d’expérimenter la joie de répandre cette bonne nouvelle, de partager ce trésor qui nous a été confié pour consoler les cœurs brisés et donner de l’espérance à tant de frères et de sœurs qui sont entourés de ténèbres. Il s’agit de suivre et d’imiter Jésus qui est allé vers les pauvres et les pécheurs, … avec tout son amour. » (Pape François, message pour le carême 2014)
Bon et saint carême à tous.
Nadine DAWANCE,
Administratrice Acat Belgique Francophone

PNG - 200.6 ko
(Illustration : Nizar Ali Badr sur l’actualité en Syrie. L’artiste Nizar Ali raconte la vie avec des pierres… )

Intention de prière :

Seigneur accompagne toutes ces familles syriennes et tous ces jeunes gens jetés sur les routes par la guerre. ;
Veille sur les habitants des régions assiégées de la Turquie voisine et redonne leur la liberté de pouvoir respirer l’air pur du matin à pleins poumons, la joie de savourer les fruits de ta terre et celle d’aider leurs freres nus ;
Soutiens les défenseurs emprisonnés, ces intellectuels et artisans de paix qui refusent de devenir » les complices d’un crime » pris dans les filets d’un dirigeant intraitable ;
Accueille en ton Royaume le défenseur Tahir Elçi et tous tes enfants kurdes tombés sous les balles. Ils ne voulaient que la Paix et ne demandaient qu’à vivre .
Amen

  Imprimer

Documents joints