Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Autres actions et événements    >    Examen périodique universel de la Belgique
Intention de prière

"Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ?...

...Encore un peu, très peu de temps,...
Les sourds ... entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs,
et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,
qui faussent les débats du tribunal et sans raison déboutent l’innocent."

( d’après Isaïe 29, 17-21)

Appels à intervention
Examen périodique universel de la Belgique

La fiche-pays Belgique fait peau neuve : vous la retrouvez dès maintenant dans une version actualisée et encore plus complète. Nous associons à cette publication spéciale plusieurs interviews concernant les conditions de détention dans le pays.
Une fiche-pays, c’est la réponse à plus de 350 indicateurs. Combien de personnes sont-elles incarcérées ? Combien d’entre elles le sont dans l’attente de leur jugement ? Qui gère les prisons ? Des repas sont-ils distribués et en quantité suffisante ?

Cet état des lieux constitue l’un des panoramas les plus complets sur les prisons de Belgique.
2023 Belgique : où va-t-on ?


2011 :
C’est l’occasion de faire le point sur la situation des traitements cruels, inhumains et dégradants dans notre pays. Il s’agit également d’examiner comment la Belgique a effectivement mis en œuvre les très nombreuses recommandations qui avaient été formulées en 2011 dans ce domaine et que la Belgique avait accepté.

La contribution déposée par l’ACAT Belgique francophone et la FIACAT examine en particulier :

  • la mise en place d’une institution nationale des droits de l’homme
  • le respect de la dignité et des droits des personnes privées de liberté
  • le respect des droits fondamentaux des demandeurs d’asile et réfugiés
  • la lutte contre les violences policières

Sur ces sujets, l’ACAT salue les progrès enregistrés mais s’alarme du fait qu’un très grand nombre de sujets n’ont pas avancé, quand d’autres ont récemment fait l’objet d’annonces inquiétantes ; ces projets doivent être amendés au regard des engagements internationaux de la Belgique en faveur des droits de l’homme.

L’ACAT participe à la coordination d’associations de défense des droits fondamentaux mise en place par la Ligue des Droits de l’Homme avec pour objectif de couvrir une palette large de matières traitées par le Conseil des Droits de l’Homme à l’occasion du 2nd EPU. Elle a participé à la réunion de consultation de la société civile organisée par les autorités fédérales belges le 12 juin 2015.

Retrouvez les articles publiés dans notre revue ACAT Info concernant le 2nd EPU de la Belgique et la contribution de l’ACAT :

  Imprimer